in

Nigeria : la compagnie Shell condamnée par la justice

La justice nigériane a confirmé la condamnation de la compagnie d’hydrocarbure Shell dans une affaire de marée noire causée en 1970.

C’est peut-être la fin définitive d’un procès au long cours. Elle intervient après plusieurs années de bataille judiciaire. Une victoire de la communauté Ejama-Ebubu de l’État de Rivers au Nigeria qui se verra ainsi indemnisée à hauteur de près de 400 millions d’euros, pour une marée noire survenue il y a 50 ans.

La Cour suprême nigériane vient donc de rejeter une demande du géant anglo-néerlandais des hydrocarbures Shell d’annuler le jugement intervenu en 2010, après neuf ans de procès. La multinationale anglo-néerlandaise avait été jugée entièrement responsable de la marée noire qui a détruit les moyens de subsistance de la communauté Ejama-Ebubu et pollué les eaux, ce qui a entraîné de nombreuses maladies. Shell conteste toujours et martèle qu’elle a nettoyé la zone.

Accusée de plusieurs marées noires dans le delta du Niger, la compagnie fait face à de nombreuses procédures judiciaires au Nigeria, devant les tribunaux britanniques et aux Pays-Bas, comme ce mardi 1er décembre, où des ONG environnementales accusent le géant anglo-néerlandais des hydrocarbures de non-respect de l’accord de Paris sur le climat.  

Mais Shell s’en sort souvent. L’année dernière, par exemple, un tribunal britannique a bloqué l’application des dommages et intérêts contre la compagnie dans une autre affaire de même nature que celle de la marée noire de l’État de Rivers en 1970.

 
Avec RFI




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Migration vers l’Europe : l’UE négocie le rapatriement des migrants marocains

Côte d’Ivoire/Présidentielle de 2020 : Pascal Affi N’Guessan candidat sous la bannière du FPI

Côte d’Ivoire : Pascal Affi N’Guessan évacué d’urgence à l’hôpital ?