Perquisitions chez Olivier Véran, Jérôme Salomon et Édouard Philippe dans l’enquête sur la gestion de la crise

Ce jeudi 15 octobre, des perquisitions ont eu lieu au domicile et bureau du ministre de la Santé Olivier Véran dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par la Cour de justice de la République sur la gestion de la crise du coronavirus, annonce le ministère dans un communiqué.

D’autres perquisitions ont été menées chez le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Ces opérations se sont déroulées « sans difficulté », poursuit la même source.

Selon les informations de BFMTV, l’ancien Premier ministre Édouard Philippe, l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn et l’ex-porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye ont également fait l’objet de perquisitions.

Cette vaste opération se déroule dans le cadre de l’information judiciaire ouverte le 3 juillet par la Cour de justice de la République (CJR) sur le délit « d’abstention de combattre un sinistre ». Des dizaines de plaintes avaient été déposées en ce sens, rapporte Sputnik.

La CJR est la seule juridiction française compétente pour juger les actions de membres ou d’anciens membres du gouvernement. Emmanuel Macron, en tant que Président de la République, est pénalement irresponsable des actes réalisés dans l’exercice de ses fonctions.

Similaires