in

Rihanna s’insurge contre le racisme mondial et sa banalisation

Il ne suffit pas d’être riche ou d’être une star pour prétendre avoir tous les privilèges du monde, quelques-uns, oui. La ségrégation raciale a envahi le monde, les Blancs d’un côté et les Noirs de l’autre, cette façon de faire met à mal les couches défavorisées.

Des vétérinaires alertent : les gens lavent leurs animaux avec du gel hydroalcoolique et de l’eau de javel

Cela donne droit au mépris et au favoritisme, la star américaine Rihanna en fait les frais. Pour cela, la fille de la Barbade est très révoltée contre cette situation qu’elle qualifie de désastreuse. En outre, elle fait une confidence sur ses peines.

« Vous savez, quand j’ai commencé à faire l’expérience de la différence, ou encore lorsqu’on a mis l’accent sur ma couleur de peau, c’était principalement quand je voulais faire du business », témoigne la chanteuse.

« Ce que je veux dire, c’est que tout le monde est cool lorsqu’une jeune femme noire, chante, danse, fait la fête, et est sexy, mais quand vient le moment de négocier, de faire un deal, on lui rappelle soudainement qu’elle est noire », décrypte la pop star. « C’est ce qui me donne envie de montrer aux gens qu’ils ont tort. Ça m’excite presque. Je sais ce qu’ils attendent et je suis impatiente de leur montrer que je suis là pour dépasser leurs attentes », affirme la chanteuse.

D’autant plus que le fait d’avoir vécu aussi bien aux Etats-Unis qu’à Londres en passant par sa Barbade d’origine lui a permis de voir les discriminations raciales s’exprimer de par le monde. « Je pense que la brutalité policière est probablement extrêmement sévère en Amérique, mais le racisme est vivant partout », a souligné la chanteuse.

Coronavirus : Trump préconise l’écharpe face au manque de masques

« C’est pareil au Royaume-Uni. Ou bien, c’est flagrant, et ça devient de plus en plus une norme, ou alors c’est sous-jacent, quand les gens ne savent même pas qu’ils y participent. Vous savez, c’est juste une couche inconsciente qui est incrustée en eux en profondeur », a-t-elle ajouté. Pour la star, le racisme est un vécu quotidien, le racisme a touché sa famille puisque sa mère, Monica, avait émigré de Guyane pour gagner la Barbade.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

TRUTH. @BritishVogue @StevenKleinStudio @Edward_Enninful

Une publication partagée par badgalriri (@badgalriri) le



Coronavirus : Profitant du couvre-feu, des malfrats ont cambriolé une Mosquée

Coronavirus : Profitant du couvre-feu, des malfrats ont cambriolé une Mosquée

Coronavirus : Donald Trump encourage le port du masque mais rassure qu’il n’en mettra pas lui-même