in ,

Togo :Faure Gnassingbé à la messe d’intronisation de Mgr Barrigah

Nommé le samedi 23 novembre dernier nouvel Archevêque de Lomé, Monseigneur Nicodème Anani Barrigah-Bénissan a pris fonction ce jour à travers une messe d’intronisation et de prise de possession canonique du siège épiscopal.

Affaire Soro : enfin une bonne nouvelle pour l’ex chef rebelle en exil

À cette cérémonie, qui s’est tenue à la Cathédrale de Lomé, était convié Faure Gnassingbé ainsi que plusieurs autres membres des institutions du Togo.

Mgr Nicodème Anani Barrigah-Bénissan succède à Mgr Denis Amouzou-Dzakpa.

Qui est Mgr Barrigah-Bénissan ?

Né le 19 mai 1963 à Ouagadougou au Burkina Faso, Mgr Barrigah-Bénissan a été baptisé le 26 mai 1963 dans la même ville. En 1966, sa famille regagne le Togo où il entreprend ses études primaires de 1967 à 1974, à l’école catholique de Nyékonakpoé, dans le quatrième arrondissement de la ville de Lomé, capitale du Togo. Le jeune Nicodème va alors entrer au Petit Séminaire Saint Pie X d’Agoènyivé en 1974, et y est formé jusqu’en 1981.

Formation sacerdotale

En 1981, il se rend à Ouidah au Bénin où il poursuit ses études en philosophie et en théologie au Grand Séminaire Saint Gall jusqu’en 1987. Il est ordonné prêtre le 8 Août 1987 par Mgr Robert Tonyui  Dosseh  Anyron dans la Cathédrale Sainte Trinité d’Atakpamé. Il passera une année dans la pastorale comme vicaire paroissial à la cathédrale de Lomé avant de s’envoler, d’abord, pour Abidjan en Côte d’Ivoire, afin de continuer ses études théologiques dogmatiques à l’Institut Catholique d’Abidjan ; et ensuite, pour Rome en Italie, pour des études d’exégèse au Biblicum,  de 1990 à 1993. De 1993 à 1997, il reste à Rome cette fois-ci pour des études de Droit Canonique et de diplomatie, respectivement à l’Université Urbanienne et à l’Académie pontificale.

QNET : le témoignage accablant d’un jeune Guinéen

Dans la vigne du Seigneur

Entre 2000 et 2008, Mgr Barrigah-Bénissan déjà prêtre, aide tantôt comme secrétaire tantôt comme conseiller de la Nonciature au Rwanda, au Salvador, en Côte d’Ivoire et en Israël. C’est le 9 mars 2008, qu’il est sacré évêque et devient ainsi le 4ième évêque d’Atakpamé. Mgr Nicodème Barrigah est le président de la Commission épiscopale Nationale Justice & Paix au sein de la Conférence des évêques du Togo qui lui a aussi confié la charge de l’apostolat des laïcs. Il parle couramment plusieurs langues dont notamment le français, l’anglais et l’italien et chante pendant ses moments de loisirs. Il compte à ce propos six albums à son actif.

Trump : “quelqu’un d’autre a eu mon Prix Nobel de la paix”

Mandat d’arrêt contre Soro: ce que Amnesty International exige d’Alassane Ouattara