Une Web TV « anti-CNews » lancée par Benoît Hamon

Une histoire de concurrence intellectuelle. Benoît Hamon, ancien candidat du Parti socialiste (PS) à la présidentielle de 2017, vient de dévoiler son projet de chaîne de télévision payante sur Internet baptisée « SensTV ». Conçue comme une chaîne appelant à « réfléchir et faire réfléchir », elle serait l’opposée de CNews. 

« Cette chaîne est en permanence dans la polémique, la recherche du buzz, le spectaculaire, quitte à mépriser la vérité. Modestement, SensTV est une alternative à cela », explique le fondateur du parti Génération au quotidien.

En ce qui concerne les thématiques, la chaîne diffuse une cinquantaine d’heures de films documentaires sur divers sujets : l’écologie, le travail et les robots, la « bonne vie », le temps. Les matériaux visuels sont proposés par la société française Alchimie qui, en plus de cela, accueille cette chaîne en ligne. L’abonnement mensuel coûte 4,99 euros. Le conseiller régional d’Île-de-France y anime également des entretiens d’une durée d’environ une heure avec des représentants des partis politiques, des intellectuels, des syndicalistes.

Pour l’instant, il s’est déjà entretenu avec Nora Lakheal, policière chasseuse de terroristes islamistes, l’essayiste Matthieu Rougé et l’évêque de Nanterre. « C’est sous la forme d’un dialogue où je parle autant que l’invité, l’idée étant de constater nos accords comme nos désaccords », souligne Benoît Hamon.

Avec Sputnik

Plus d'articles
Quand Brigitte Macron était la risée des amis du jeune Emmanuel Macron