in

Vol de masques de protection à Hong Kong : le mystère proche du dénouement

Depuis l’apparition du covid-19 en Chine, tout le monde est appelé à porter des masques. 160 masques qui se trouvaient à bord d’un véhicule ont été volés il y a quelques jours.

Ce mammifère serait l’animal qui a transmis le Coronavirus à l’homme selon les chercheurs

«À l’aube du 11 février, des délinquants ont cassé les vitres d’une voiture privée […] et ont volé huit boîtes contenant un total de 160 masques chirurgicaux N95 qui se trouvaient dans le véhicule», a indiqué la police sur son compte Twitter.

Les premières accusations se sont portées sur la ville de Dali, dans le Yunnan (sud-ouest de la Chine).

Canada : le tennisman Félix Auger-Aliassime s’engage pour l’éducation au Togo

Elle était accusée d’avoir détourné la cargaison de masques de protection destinés à Chongqing, une ville bien plus durement touchée. Cela avait provoqué des réactions de colère et d’indignation sur les réseaux sociaux.

Récemment, la police de la région administrative spéciale de Hong Kong a arrêté un homme soupçonné d’être impliqué dans un vol de masques de protection.

Chine : quand les masques anti-coronavirus perturbent les outils de reconnaissance faciale

En attendant qu’on en sache plus sur l’incident, cela calmera peut-être la tempête.

Le coronavirus continu de faire des ravages

Le dernier bilan établit ce 13 février fait état de 254 décès dans le pays et 15.000 contaminations supplémentaires faisant grimper les chiffres à 1368 décès et 59805 infections, ceci en raison d’une nouvelle définition, plus large, des cas d’infection.

Etats-Unis : un touriste trouve le moyen de ne pas payer ses hôtels

PSG : le duo Messi-Neymar bientôt reformé ?