Le prince Charles bientôt roi : ce qu’il fera à certains membres de la famille royale

Selon certaines rumeurs, il se pourrait que la reine Elizabeth II, le monarque anglais au plus long règne abdique en faveur de son fils, le prince Charles. Ce dernier compte à son intronisation réduire le nombre de membres actifs de la famille royale.

Meghan Markle et Harry : ce nouveau combat contre Facebook

Le père de William et Harry aurait une vision de la monarchie toujours d’actualité explique, au Daily Express, l’auteur Nigel Cawthorne. Pour lui, cette idée apparaît comme le moyen de faire rentrer la Firme “dans le 21e siècle”. “Comme les proches des Windsors qui règnent au Pays-Bas, au Danemark, en Suède, Norvège, Belgique ou Espagne (Charles) préfère affaiblir un sentiment de “droit” chez certains royaux”, explique-t-il. “Être né Windsor est un privilège, mais ça ne veut pas dire qu’être un certain numéro dans la liste d’accession au trône doit donner un droit à certaines résidences et privilèges de la Firme.” Pour le prince Charles, cela pourrait d’ailleurs bénéficier à ceux qui ne souhaitent pas vivre une vie dans la lumière.

Meghan Markle enceinte et vulnérable : ce qu’elle reproche à la famille royale

 

Comme le rapporte le Daily Mail, citant des propos du Daily Star, le scandale autour du prince Andrew, impliqué dans l’affaire Epstein, aurait conforté Charles dans son projet. Selon Brittani Barger, journaliste pour Royal Central : “Le prince Andrew est désormais hors cadre. Je ne l’imagine pas reprendre des devoirs royaux et je pense que tout espoir pour ses filles s’est aussi envolé. Je pense que quand tout cela sera acté, la monarchie sera Charles, ses enfants et ses petits-enfants”, expliquait-elle au Sun. 

Prince Harry et Meghan Markle : la lourde ardoise de leur séjour au Canada

Une famille royale resserrée pour une vision plus moderne ? Reste à savoir comment le prince Charles mettra son plan à exécution.

Source : Gala

Plus d'articles
Paul Kagamé fait encore parler de lui en limogeant son ministre de la Santé à cause d’un mensonge