in ,

Abdication de la reine Elisabeth II : le Prince William en bonne grâce

La reine d’Angleterre Elisabeth II serait sur le point de renoncer au trône. Depuis quelques jours, la rumeur devient de plus en plus persistante et les spéculations vont bon train. En effet, alors qu’elle a fêté lors du confinement ses 70 années de règne, un record absolu, il se murmure qu’elle serait prête à abdiquer, en faveur de son fils aîné, le prince Charles âgé de 71 ans.

Black Panther : l’acteur principal Chadwick Boseman est mort ; pluie d’hommages

Mais selon plusieurs médias, même si ce dernier est très impliqué dans les affaires royales, le faire monter sur le trône à son âge ne serait pas vu d’un bon œil par sa mère la reine. C’est le prince William, dont le frère Harry est réfugié aux Etats-Unis avec Meghan Markle, qui serait pressenti pour accéder à la tête de la dynastie des Windsor.

Mali : la doléance secrète de l’ex-président IBK aux putschistes avant sa libération

Il faut dire que le fils aîné de Charles a su convaincre le peuple britannique qu’il avait l’étoffe d’un chef d’Etat. Elizabeth II n’en a jamais douté. Au début de la crise du coronavirus dans le Royaume, la reine avait laissé William être le premier membre de la famille royale à s’exprimer sur la pandémie.

Equipe de France : Didier Deschamps enterre définitivement Benzema

C’est Elizabeth II en personne qui assure ce training depuis déjà plusieurs années. Si les relations de la souveraine avec son fils Charles n’ont pas toujours été simples, celles qu’elle entretient avec son petit-fils sont basées sur l’écoute et l’échange, depuis qu’il est en âge de comprendre sa destinée royale.

Togo : un coiffeur se pend à Adidogomé ; le message qu’il a laissé

« La reine et William ont toujours été particulièrement proches, elle lui a manifesté de l’intérêt très tôt, affirmait l’historien Robert Lacey, également conseiller pour la série The Crown, au magazine People, en 2017. A l’adolescence, William a régulièrement été invité par la reine au château de Winsor afin qu’il ouvre avec elle ses fameuses valises rouges et qu’ils parcourent ensemble les documents soumis à sa signature. C’était un peu l’éducation constitutionnelle de William ».

Prince William : ces révélations explosives des Sussex difficiles à digérer

La formation royale du jeune prince s’est intensifiée à partir de 2009, après son passage par la Royal Navy et la Royal Air Force. Révélés dès l’été 2008 par le Daily Mail, des cours avec des hauts-fonctionnaires, des experts constitutionnels et des conseillers de l’ancien Premier Ministre John Major lui ont été prodigués pendant deux ans. Le jeune prince a également été formé à la gestion du duché de Cornouailles, dont il doit hériter après le couronnement de son père.

Princesse Diana : ce précieux conseil glissé à l’oreille de William avant de mourir

Le fils aîné de Charles aurait de lui-même pris conscience qu’il lui fallait se préparer à son futur rôle de roi, de “façon progressive” mais certaine. Histoire de ne pas être pris par surprise comme sa grand-mère Elizabeth II, proclamée reine durant sa lune de miel avec le prince Philip au Kenya, en 1952. Alors qu’une crise sanitaire sans précédent frappe le Royaume-Uni et le monde entier, William est, lui, déjà prêt.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo : le cabinet Ingen Advisory Int’l lance officiellement ses activités

Bayern / Barça : l'anecdote de Müller sur le 8-2

Bayern / Barça : l’anecdote de Müller sur le 8-2